assurance-credit

La renégociation recule

Face à la remontée des taux, les ménages français renégocient de moins en moins leur crédit immobilier. À ce jour, cette opération représenterait moins de 50 % de la nouvelle production de prêts. La Banque de France confirme cette baisse dans son dernier rapport. Alors qu’elles étaient à 61,1 % en janvier, les demandes de renégociation sont redescendues à 49,6 % en avril. Afin de ne pas souffrir d’un manque à gagner, les établissements prêteurs préfèrent se focaliser sur les nouveaux clients.